Les artisans chocolatiers

Les revendeurs de chocolat

 

Les points de vente des produits de chocolaterie sont extrêmement nombreux et divers, depuis les supermarchés jusqu’aux magasins de quartier, confiseries, pâtisseries, épiceries fines, etc.

 

Ce sont ces boutiques spécialisées dont il est question ici.

 

Elles vendent, mais ne fabriquent pas. Toutefois, les chocolats qu’elles proposent peuvent être d’excellents produits, fournis par de bons artisans. Comme toujours, tout dépend du patron : s’il sait choisir, il offrira de la qualité.

 

Il ne faut donc pas négliger ces maisons. En cas d’hésitation, on peut essayer de savoir d’où proviennent les bonbons et avoir ainsi une garantie supplémentaire de qualité.

 

Mais cette indication n’est pas toujours facile à obtenir, car il n’existe pas d’obligation légale en la matière. S’il y a refus, n’insistez pas. Achetez et goûtez : c’est bon, vous revenez et à votre deuxième visite vous en saurez d’avantage ; vous n’aimez pas, vous ne revenez pas….

 

Il est évidemment interdit à un revendeur de laisser croire qu’il fabrique lui-même ses chocolats, alors qu’il les achète ailleurs. Il y a fraude, pénalement condamnable. Le Service de la Répression des Fraudes a d’ailleurs diffusé en 1984 une circulaire interdisant l’usage de la mention « Chocolats Maison » pour les chocolats dont les intérieurs ne sont pas confectionnés par le vendeur lui-même, à partir d’une composition qui lui est propre. Elle ne peut donc être utilisée que par les chocolatiers artisans. Les cas de tromperie sont rares, heureusement, mais il peut s’en trouver.